11.04.2024 Collection Tips

L’évaluation

par Stephanie Dieckvoss

Tips for Collectors

 

Introduction

 

L'art n'a pas de valeur extrinsèque. L’art n’a pas de valeur usuelle, il n’a pas vertu à être utile et a fortiori à être utilisé. Aussi, l’œuvre d’art est bien souvent unique ce qui complexifie le process d’attribution d’une valeur. Si nous achetons, son prix correspond à la somme payée pour l’acquérir. Mais quid du prix de l’œuvre dans le temps après quelques mois, années, décennies ? Que se passe-t-il si vous héritez d'une œuvre qui est dans votre famille depuis des années et que personne n'a de document la concernant ? Il est facile de connaître le cours de l’or, le prix d’un lingot d'or étant le même pour tout autre lingot d’or de poids équivalent. Lorsqu’il s'agit d'art ce n’est pas aussi facile. Tout d'abord, et contrairement aux matières premières, il n'existe pas de marchés d'échange mondiaux réglementés. Ensuite, chaque œuvre est différente d'une autre et de nombreux facteurs contextuels tels que l'état, la provenance, le sujet, les couleurs, etc. déterminent la valeur d'un objet.

 

Alors, comment déterminer la valeur financière d'une œuvre d'art ?

 

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un collectionneur, amateur, investisseur ou héritier pourrait vouloir connaître la valeur d’une œuvre ou d’une collection. Faire estimer, faire évaluer son/ses œuvre(s) d'art n’est pas synonyme d’une vente à venir. Tenir à jour la valeur de de ses objets d’art et de valeur devrait faire partie du processus d’entretien permanent de la collection.

 

Les raisons qui motivent le plus régulièrement l’évaluation d’une collection sont :

 

1. Bénéficier d’une couverture d’assurance adéquate de façon à ce que les œuvres, endommagées ou détruites lors d’un sinistre, soient indemnisées à leur juste valeur.

 

2. Prendre la mesure de la collection permet de considérer le poids des actifs immobilisés dans l’art, l’opportunité éventuelle d’obtenir un prêt en contrepartie.

 

3. Diviser un patrimoine familial à la suite d'un divorce, d'un décès ou d'un désastre matériel (par exemple, une faillite), implique de savoir – et souvent rapidement – la teneur et la valeur des biens possédés. Les fameux trois D constituent régulièrement la raison d'être des œuvres qui se retrouvent aux enchères.

 

4. Prêter une œuvre à une exposition suppose de l’assurer, aussi l'institution destinataire se doit de la couvrir à sa juste valeur.

 

5. Hériter d’une collection peut être synonyme d’un versement fiscal. Il doit être calculé sur des valeurs précises.

 

Si cela peut sembler évident, il s’avère qu’il est des cas où les évaluations et expertises tournent au cauchemar. Comme pour d’autres pratiques du marché de l'art, le process consistant à attribuer une valeur n’est pas toujours réglementé, à ceci s’ajoutent des législations variables d’un pays à l’autre. Le collectionneur doit alors mener des recherches approfondies et s’entourer de personnes de confiance pour être assuré de bénéficier d’une estimation aussi impartiale et juste que possible.

 

 

Quelles sont les différentes manières de procéder aux évaluations et expertises ?

 

Faire évaluer votre collection par un expert

 

1. Il est important de comprendre la différence entre le terme d’estimation et d’évaluation. L’estimation est un terme beaucoup plus vague que l’évaluation. Un acheteur pourrait retourner à la galerie d’art ou à la maison de vente aux enchères d'où provient son œuvre et demander quelle est sa valeur à l’instant T. De leur côté, ils pourraient donner un chiffre approximatif, probablement sans le mettre par écrit donnant ainsi une bonne idée au propriétaire, sans plus de garantie. Une estimation n'est, en général, pas juridiquement contraignante et elle est souvent basée sur des opinions.

Cependant, une évaluation par un expert est un processus clairement défini dans lequel un expert évalue des œuvres d'art de manière indépendante, sans intérêt moral et pécunier, et moyennant rémunération pour ses services. Selon les « Normes uniformes de pratique d'évaluation professionnelle » (USPAP) des Etats-Unis, un expert est quelqu’un qui « est censé fournir des services d'évaluation avec une compétence et d'une manière indépendante, impartiale et objective ». Une évaluation professionnelle doit être accompagner d'un rapport écrit détaillé comprenant les détails d’un catalogue, les notes de provenance et l'état, ainsi que la valeur appropriée de l'objet.

 

2. Il existe trois types de valeurs associées aux évaluations par un expert : la valeur de marché donne une opinion sur le prix auquel l'œuvre se vendrait à un moment donné entre des parties parfaitement informées. La valeur de remplacement à l’identique qui peut être plus élevée et est principalement utilisée à des fins d'assurance – mais combien coûterait le remplacement d'une œuvre d'art ? La valeur marchande correspond à la juste valeur marchande moins les dépenses telles que les frais de vente. Cette valeur doit être utilisée lorsque les actifs doivent être divisés lorsque les coûts de transaction peuvent être élevés.

 

3. Outre le contexte d’une personne qui chercherait absolument à vendre une œuvre aux enchères et ne voudrait donc obtenir que des évaluations compétitives des différentes maisons de vente, il est préférable de collaborer avec un expert indépendant. La fonction première d’une maison de vente aux enchères est de consigner et vendre des œuvres et, bien que la plupart d'entre elles offrent des services d'évaluation, elles peuvent aussi être une partie intéressée. Aussi, leurs évaluations sont bien souvent basées sur des fourchettes d'estimations et n'offrent pas d'évaluation certaine. En général, les associations nationales d’expert ont leurs propres listes d'experts indépendants, il est donc préférable de choisir quelqu'un qui est inscrit auprès d'un organisme reconnu.

 

4. Les valeurs artistiques peuvent rester assez stables, mais elles peuvent aussi changer du tout au tout du jour au lendemain. Cela dépend de l'activité du marché mais aussi d'autres circonstances : l’exemple d’un artiste qui présenterait ses œuvres dans une grande rétrospective, ou qui se retrouverait accroché par une galerie d’art célèbre, ou en cas de décès, etc. Ces événements peuvent influer la valeur d’une œuvre à la hausse - faire monter la cote -, mais d'autres, bien sûr, peuvent également la faire baisser, ou s'effondrer. Il est donc important de maintenir vos estimations à jour, tous les 1 à 3 ans, selon le type de collection que vous avez et votre besoin personnel.

 

5. Il est également possible d’effectuer cette démarche seule, il existe des bases de données pour vous y aider (moyennant des frais), comme Artprice (https://www.artprice.com/) et Artnet (https://www. artnet.com/price-database/). Si vous avez une œuvre éditée qui est assez connue ou une œuvre d'un artiste célèbre, vous pourrez peut-être voir vous-même les valeurs actuelles (basées sur les prix des enchères). Toutefois, cela n’est qu’indicatif et ne vous donnera pas une valeur précise pour votre œuvre d’art, car d'autres facteurs tels que l'état, le site, le numéro d'édition, la provenance, etc. jouent un rôle important.

 

Le résumé

 

L’appréciation de la valeur d’une collection est une part importante de la planification successorale mais reste également primordiale pour couvrir et protéger au mieux votre patrimoine artistique. Si suivre la valeur de votre collection peut également permettre de vous rassurer dans votre activité d’achat et d’investissement, elle devrait aussi, et surtout, faire partie intégrante d’une planification financière globale, et ce même si vous n’envisagez pas de vendre votre collection. Comme dans de nombreux domaines du marché de l'art, la confiance est essentielle lorsque vous demandez à quelqu'un d'estimer la valeur de votre collection. L’expert restant le meilleur moyen de bénéficier d’une évaluation objective et précise. Quelle que soit la voie que vous choisissez, assurez-vous que le résultat vous profite à vous et non à l'évaluateur. Se tenir régulièrement informé de l'évolution du marché de l'art est probablement un bon moyen de se faire une idée générale des hauts et des bas de la valeur en général, et de votre collection en particulier.

 

 

Lectures complémentaires:

 

Mary Rozell: The Art Collector’s Handbook. The definitive Guid to Acquiring and Owning Art. Lund Humphries London 2020

Un guide récent et approfondi avec beaucoup de ressources pour tous les éléments autour de la collection, y compris les éléments juridiques et financiers, et un chapitre extensif sur les estimations de valeur.

 

Garrett Wendell D and Appraisers Association of America. 2013. Appraising Art: The Definitive Guide to Appraising the Fine and Decorative Arts. New York NY: Appraisers Association of America.

Un guide très détaillé sur les évaluations d’experts avec une focalisation sur le marché américain des États-Unis.

 

https://www.christies.com/features/how-is-an-artwork-appraised-10033-1.aspx

Cet article donne un aperçu de l'éventail des expertises nécessaires pour estimer la valeur de différents types d'objets d'art.

 

https://observer.com/2019/05/winston-art-group-elizabeth-von-habsburg-interview/

Conseillère artistique expérimentée Elizabeth von Habsburg écrit sur les évaluations d’experts et l’investissement.